Les freins à l’usage de la blockchain

Valentin Blanc, Fernanda Chatelard, Erika Dewald, Marc Durand, Benjamin Fragny, Youness Garah, Lolita Gillet, Benoît Lopez, Isabelle Maleyre, Baptiste Saint-Martin, Éric Seulliet, Michael Sigda, Jérôme Tixier, Inès Trojette, Yannick Vincent et Cathy Zadra-Veil

Citer cet article

Référence électronique

Blanc, V., Chatelard, F., Dewald, E., Durand, M., Fragny, B., Garah, Y., Gillet, L., Lopez, B., Maleyre, I., Saint-Martin, B., Seulliet, É., Sigda, M., Tixier, J., Trojette, I., Vincent, Y., & Zadra-Veil, C. (2021). Les freins à l’usage de la blockchain. Dans C. Zadra-Veil (dir.), Blockchain & immobilier. Le smart bail. Mis en ligne le 06 février 2023, Cahiers ESPI2R, consulté le 27 février 2024. URL : https://www.cahiers-espi2r.fr/1065

À travers des propositions assez diversifiées de freins que l’on trouve habituellement dans les études concernant la blockchain (EY…), nous pouvons effectuer un regroupement en trois catégories : les freins les plus forts, ceux de moyenne ampleur et ceux les moins forts.

Les freins les plus forts

Les freins les plus forts sont :
• à 57 % des répondants, le monopole de l’authentification et de la publication des documents par le notaire ;
• à 45 %, le monopole de l’État quant à l’émission de la monnaie ;
• à 41 %, le manque de compétences disponibles dans la blockchain pour développer des solutions ;
• à 39 %, la réglementation et le cadre légal ;
• à 38 %, la consommation énergétique de la blockchain.

Le monopole de l’authentification des documents par les notaires est mis en avant par toutes les classes d’âge et toutes les professions. Seuls les marchands de biens et ceux qui exercent une activité de conseil n’expriment pas une position clairement négative ; leur avis n’est pas nettement positif non plus, mais mitigé. Le monopole étatique quant à l’émission de la monnaie constitue un frein important principalement pour les 50-59 et les 60-69 ans. Ce frein est très marqué chez les agents immobiliers, les syndics, les gestionnaires de patrimoine, les promoteurs immobiliers, les conseillers et les directeurs immobiliers. Mis à part les asset managers, les autres professions sont nuancées sur cette question. Le manque de compétences disponibles constitue une entrave mise en avant surtout par les plus jeunes (20-29 et 30-39 ans). Cet obstacle est considéré majoritairement par les syndics, les promoteurs immobiliers et les personnes exerçant une activité de conseil. Seuls les marchands de biens ne voient pas le manque de compétences disponibles comme une limite. En ce qui concerne la réglementation, ce sont principalement les 60-69 ans qui estiment qu’elle peut constituer une difficulté à l’usage de la blockchain. Les asset managers, les promoteurs, les investisseurs-financeurs, les directeurs immobiliers et les professions de conseil constituent ceux dont l’avis est le plus négatif sur la question. Les gestionnaires de patrimoine et les marchands de biens ne voient pas la réglementation comme un frein. La consommation énergétique de la blockchain en est un autre, sur lequel insistent beaucoup les 20-29 et les 60-69 ans. Les professions qui appuient réellement sur ce frein sont les syndics, les investisseurs-financeurs et les métiers de conseil. Les gestionnaires de patrimoine et les promoteurs immobiliers sont mitigés.

Les freins de moyenne ampleur

Les freins moins marqués concernent les droits de propriété intellectuelle et la protection des données personnelles. Ce sont les 60-69 ans qui estiment principalement que ces derniers constituent un obstacle important à l’emploi de la blockchain. Ce n’est pas le cas des autres classes d’âge. Les syndics et les promoteurs immobiliers sont ceux qui considèrent majoritairement les droits de propriété intellectuelle comme une entrave. Par ailleurs, les métiers qui envisagent le plus la protection des données personnelles comme un frein sont les marchands de biens et les directeurs immobiliers.

Les freins les moins forts

Les freins les moins forts sont la signature électronique et les conditions de validité des contrats passés. Ces deux freins sont considérés principalement par les 60-69 ans. Les syndics sont 100 % à estimer la signature électronique comme un frein très important, et 80 % pour les conditions de validité du contrat. Les investisseurs-financeurs pensent à 70 % que ces dernières constituent une entrave.

Valentin Blanc

Étudiant, MIFIM, ESPI

Articles du même auteur

Fernanda Chatelard

Enseignante-chercheuse, département Droit, ESPI

Articles du même auteur

Erika Dewald

Juriste, LPA-CGR avocats

Articles du même auteur

Marc Durand

Cofondateur et CEO, Kapalt

Articles du même auteur

Benjamin Fragny

Enseignant-chercheur, département Économie, ESPI

Articles du même auteur

Youness Garah

Étudiant, MAPI, ESPI

Articles du même auteur

Lolita Gillet

Éditrice ESPI

Articles du même auteur

  • Introduction

    Paru dans Investissement immobilier et objectif « zéro artificialisation nette », 7 | 2021, Cahiers ESPI2R

  • Abstract

    Paru dans Investissement immobilier et objectif « zéro artificialisation nette », 7 | 2021, Cahiers ESPI2R

  • Le marché locatif : éléments de cadrage

    Paru dans Investissement immobilier et objectif « zéro artificialisation nette », 7 | 2021, Cahiers ESPI2R

  • Tous les textes...

Benoît Lopez

Maître de conférences, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Articles du même auteur

Isabelle Maleyre

Directrice académique et de la recherche (2018-2021), ESPI

Articles du même auteur

  • Introduction

    Paru dans Investissement immobilier et objectif « zéro artificialisation nette », 7 | 2021, Cahiers ESPI2R

  • Abstract

    Paru dans Investissement immobilier et objectif « zéro artificialisation nette », 7 | 2021, Cahiers ESPI2R

  • Le marché locatif : éléments de cadrage

    Paru dans Investissement immobilier et objectif « zéro artificialisation nette », 7 | 2021, Cahiers ESPI2R

  • Tous les textes...

Baptiste Saint-Martin

Directeur, Mata Capital

Articles du même auteur

Éric Seulliet

Président, La Fabrique du Futur

Articles du même auteur

Michael Sigda

Président-fondateur, Olarchy

Articles du même auteur

Jérôme Tixier

Étudiant, MIFIM, ESPI

Articles du même auteur

Inès Trojette

Enseignant-chercheur, département Économie, ESPI

Articles du même auteur

Yannick Vincent

Diplômé notaire, Groupe Lasaygues

Articles du même auteur

Cathy Zadra-Veil

Enseignante-chercheuse, département Gestion, ESPI (jusqu’en 2022)

Articles du même auteur

© Groupe ESPI.