Croissance et hiérarchies urbaines

Brice Barois et Leïly Hassaine-Bau

Citer cet article

Référence électronique

Barois, B., & Hassaine-Bau, L. (2023). Croissance et hiérarchies urbaines. Repère biblio. Mis en ligne le 25 avril 2023, Cahiers ESPI2R, consulté le 18 juin 2024. URL : https://www.cahiers-espi2r.fr/1148

Ce Repère biblio propose un ensemble de références portant sur les développements théoriques de la croissance urbaine et des principes de hiérarchies urbaines. Depuis la fin du XXsiècle, de nombreux travaux se focalisent sur l’analyse des hiérarchies des systèmes urbains et de leur croissance démographique associée. Ces études s’intéressent d’une part à la relation entre le rang et la taille d’une ville et d’autre part à la croissance démographique des villes, qui dépend de nombreux facteurs tels que les externalités positives ou négatives d’agglomération, la formation du capital physique mais aussi du capital humain et la concentration spatiale des entreprises.

Deux groupes de travaux se distinguent : un premier ensemble (Simon, 1955 ; Gabaix, 1999 ; Gabaix & Ioannides, 2004) considère que la croissance urbaine est un processus aléatoire, ce qui signifie que la croissance démographique des villes est indépendante de leur taille. Un second ensemble (Henderson, 1988 ; Black & Henderson, 2003 ; Rossi-Hansberg & Wright, 2007) comprend les théories de la croissance déterministe selon lesquelles la taille urbaine est déterminée par les effets d’agglomération, qui conditionnent les processus de croissance. Dans les théories déterministes, les hiérarchies urbaines sont la conséquence de processus de croissance différenciés en fonction de la taille urbaine.

Le corpus suivant présente les principaux questionnements articulant la relation entre la croissance démographique d’une ville, la taille de sa population ainsi que sa place dans la hiérarchie urbaine.

Comment hiérarchiser les villes ? Les études théoriques

Auerbach, F., & Ciccone, A. (2023). The Law of Population Concentration. Environment and Planning B: Urban Analytics and City Science, 50(2), 290–298.

En 1913, Auerbach souligne la constance singulière de la valeur du produit de la population d’une ville par son rang dans la hiérarchie, au sein d’un système urbain donné. Ainsi, la population de la deuxième plus grande ville représente environ la moitié de la population de la première, celle de la troisième ville environ un tiers de la première. Dès lors, il dispose que la population de la ville de rang n a une proportion 1/n de la population de la plus grande ville. Le premier modèle de hiérarchies urbaines où le nombre des villes est en relation inverse avec leur taille respective est né. L’intuition d’Auerbach s’inscrit dans un ensemble de travaux de chercheurs en sciences sociales, tels que Pareto et Singer en économie, Goodrich en géographie, Bradford en scientométrie, qui reposent sur le foisonnement de travaux mathématiques de cette époque sur les lois de distribution statistique.

Dimou, M., & Schaffar, A. (2011). Les théories de la croissance urbaine. Revue déconomie politique, 121, 179-207.

Duranton, G. (2006). Some Foundations for Zipf’s Law: Product Proliferation and Local Spillovers. Regional Science and Urban Economics, 36(4), 542-563.

Pumain, D. (2012). Une théorie géographique pour la loi de Zipf. Région et Développement, 36, 31-54.

Schaffar, A. (2009). La loi de Zipf dans la science régionale : entre anciennes controverses et nouvelles perspectives. Cybergeo, dossier 450.

Zipf, G. K. (1949). Human Behavior and the Principle of Least Effort. Addison-Wesley Press.

Les théories de la croissance déterministe

Chasco, C., & López, A. M. (2008). Evolution of the influence of geography on the location of production in Spain: 1930-2005. MPRA Paper, 9580.

Davis, D. R., & Weinstein, D. E. (2002). Bones, Bombs and Breakpoint: The Geography of Economic Activity. The American Economic Review, 92(5), 1269-1289.

Gabaix, X. (1999). Zipf’s Law for Cities: An Explanation. The Quarterly Journal of Economics, 114(3), 739-767.

Gabaix, X., & Ioannides, Y. (2004). Chapter 53. The Evolution of City Sizes’ Distribution. In J. V. Henderson & J.-F. Thisse (eds.), Handbook of Regional and Urban Economics (Vol. 4, p. 2341–2378). Elsevier.

Simon, H. A. (1955). On a class of skew distribution functions. Biometrika, 44(3/4), 425-440.

Les théories de la croissance aléatoire

Black, D., & Henderson, V. (1999). A Theory of Urban Growth. Journal of Political Economy, 107(2), 252–284.

Córdoba, J.-C. (2008). On the distribution of city sizes. Journal of Urban Economics, 63(1), 177–197.

Duranton, G. (2007). Urban Evolutions: The Fast, the Slow, and the Still. American Economic Review, 97(1), 197–221.

Henderson, V. (1988). Urban Development: Theory, Fact and Illusion. Oxford University Press.

Ioannides, Y. M., & Overman, H. G. (2003). Zipf’s law for cities: an empirical examination. Regional Science and Urban Economics, 33(2), 127–137.

Rossi-Hansberg, E., & Wright, M. (2007). Urban Structure and Growth. Review of Economic Studies, 74(2), 597-624.

Comprendre la croissance urbaine : illustrations nationales

Barois, B. (2019). Les dynamiques urbaines atypiques de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Géographie, Économie, Société, 21(3), 205–229.

« Cet article propose une comparaison de la croissance et de l’évolution des hiérarchies urbaines de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) et de la France métropolitaine entre 1962 et 2013. Il montre que la région PACA enregistre une évolution différente de celle de l’ensemble du pays : tandis que la France renforce son système urbain primatial, la région PACA observe une baisse du poids démographique des plus grandes aires urbaines au profit des petites et moyennes villes. Ce travail s’appuie sur le recensement historique de la population sur des aires urbaines publié par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Il utilise un ensemble d’outils statistiques et économétriques tels que la loi rang-taille, les tests de stationnarité en données de panel et les processus de Markov1. »

Creusat, J., & Morel-Chevillet, H. (2015). La hiérarchie des villes en France métropolitaine sur trente ans : stabilité globale et reclassements. Dans L. Brière & S. Vugdalic, La France et ses territoires (p. 23-38). Insee.

Guérin-Pace, F., & Pumain, D. (1990). 150 ans de croissance urbaine. Économie et Statistique, 230, 5–16.

Lalanne, A. (2021). Formation de la fracture territoriale en Nouvelle-Aquitaine ; analyse du système urbain régional entre 1800 et 2015. Revue d’économie régionale & urbaine, 2, 167-196.

Le Gallo, J. (2004). Space-Time Analysis of GDP Disparities among European Regions: A Markov Chains Approach. International Regional Science Review, 27(2), 138–163. 

Paulus, F., & Pumain, D. (2002). Répartition de la croissance dans le système des villes françaises. Revue d’économie régionale & urbaine, 1, 35-48.

Comprendre la croissance urbaine : illustrations internationales

Black, D., & Henderson, J-V., (2003). Urban Evolution in the USA. Journal of Economic Geography, 3(4), 343-372.

Bosker, E., Brakman, D., Garretsen, H., & Schramm M. (2008). A Century of Shocks: The Evolution of the German City-Size Distribution. Regional Science and Urban Economics, 38(4), 330-347.

Catin, M., & Schaffar, A. (2011). Hiérarchies urbaines comparées en Méditerranée : 1960-2000. Géographie, Économie, Société, 13(3), 301–319.

Le Gallo, J., & Chasco, C. (2008). Spatial analysis of urban growth in Spain, 1900–2001. Empirical Economics, 34(1), 59–80.

Schaffar, A., & Nassori, D. (2016). La croissance urbaine marocaine : convergence vs concentration. Revue Économique, 67(2), 207–226.

Cet article étudie la croissance et les hiérarchies urbaines au Maroc pendant la période 1994-2010. Il met en évidence, « contrairement aux théories de la courbe en cloche, qu’au Maroc le système urbain est caractérisé simultanément par une baisse de la concentration urbaine et par une croissance démographique soutenue des villes de petite et de moyenne taille ». De telles observations supposent « un changement d’orientation dans les politiques d’aménagement du territoire » marocain, « résolument tournées jusqu’ici vers la gestion de la pression urbaine dans les grandes métropoles ». Basé sur des données originales fournies par le Haut Commissariat au plan, ce travail permet « de recenser la taille des agglomérations du pays et utilise un ensemble d’instruments statistiques et économétriques ».

Schaffar, A. (2010). Quelle est la nature de la croissance urbaine indienne ? Revue d’économie du développement, 18(2), 101-120.

Soo, K. T. (2007). Zipf’s Law and Urban Growth in Malaysia. Urban Studies, 44(1), 1–14.

1 Voir Le Gallo, 2004.

1 Voir Le Gallo, 2004.

Brice Barois

Enseignant-chercheur, département Économie, laboratoire ESPI2R

Articles du même auteur

Leïly Hassaine-Bau

Enseignante-chercheuse, département Urbanisme, laboratoire ESPI2R

Articles du même auteur

CC BY-NC-ND 2.0 FR sauf pour les figures et les visuels, pour lesquels il est nécessaire d'obtenir une autorisation auprès des détenteurs des droits.