La rénovation urbaine

Leïly Hassaine-Bau

Citer cet article

Référence électronique

Hassaine-Bau, L. (2022). La rénovation urbaine. Repère biblio. Mis en ligne le 22 avril 2022, Cahiers ESPI2R, consulté le 30 juin 2022. URL : https://www.cahiers-espi2r.fr/719

La rénovation urbaine est une opération de transformation d’un quartier ou d’une ville via la démolition de bâtiments. L’expression ne doit donc pas être confondue avec celle de « réhabilitation urbaine », où l’on ne détruit pas pour reconstruire.

Ce Repère biblio donne des clés de lecture afin de saisir les enjeux des « politiques de rénovation urbaine », l’une des principales politiques de la ville. Dans cette perspective de renouvellement urbain, il s’agit de transformer en profondeur des quartiers présentant des fragilités et des difficultés socio-économiques, et en particulier les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) mais aussi les centres-villes. Mais l’urbanisme est-il le seul remède à la question sociale ?

Les essentiels

Allen, B. (2007). Le quartier à l’articulation d’enjeux spatiaux temporels. Dans J.-Y. Authier, M.-H. Bacqué & F. Guérin-Pace (dir.), Le quartier. Enjeux scientifiques, actions politiques et pratiques sociales (p. 139-150). La Découverte.

Binet, N., & Laffourcière, Y. (2020). La vie plus belle ? Retour sur vingt ans de rénovation urbaine. Éditions de l’Aube.

Blanc, M. (2013, 11 juin). La rénovation urbaine : démolition ou patrimonialisation ? Comparaison entre la France et l’Allemagne. La Vie des idées.

Epstein, R. (2013). La rénovation urbaine : démolition-reconstruction de l’État. Presses de Sciences Po.

Géoconfluences. (2022). Rénovation urbaine, renouvellement urbain. Géoconfluences, glossaire. Consulté le 22 avril 2022.

Géoconfluences. (2022). Réhabilitation urbaine, restauration urbaine. Géoconfluences, glossaire. Consulté le 22 avril 2022.

Loche, B., & Talland, C. (2009). Quand les quartiers réinventent la ville : les acteurs de la rénovation urbaine. Autrement.

L’intérêt de l’ouvrage de Bernard Loche et de Chantal Talland réside principalement dans le croisement des points de vue qu’il rassemble. La parole est donnée aux architectes, urbanistes, aménageurs, partenaires institutionnels, élus et aux chercheurs sur les enjeux du Programme national de rénovation urbaine. En abordant la complexité des projets, de l’amont vers l’aval, ces professionnels témoignent des différentes facettes de la rénovation urbaine et mettent en lumière le potentiel socio-urbain que ces programmes représentent. Dans leurs domaines respectifs, ils livrent à tour de rôle les opérations menées afin d’insérer durablement ces quartiers dans le tissu urbain.

Piron, O. (2015). Rénovation et renouvellement urbains. Politique du logement. Analyses et débats. Consulté le 22 avril 2022.

Rénovation et politiques publiques

Arpaillange, C., Augustin, J.-P., & Mandouze, D. (2016). Rénover les grands ensembles ou développer le territoire ? Une mixité au filtre de l’action publique dans les banlieues populaires de l’agglomération de Bordeaux. Lien social et Politiques, 77, 19-36.

Bellanger, E., Collet, A., Desage, F. & Gilbert, P. (2018). Rénovation urbaine. L’espace comme remède à la question sociale ? Métropolitiques.

En accès libre, ce dossier aborde les processus de réhabilitation et de rénovation urbaines d’un point de vue pluridisciplinaire. La première partie, historique, s’intéresse à l’évolution de la politique de l’habitat française. La deuxième, intitulée « Du diagnostic aux remèdes », apporte des éclairage nationaux et internationaux à différentes échelles de projet (des grands ensembles à la ville). Les deux dernières sections, « Gouverner la rénovation : acteurs et instruments » et « Transformations spatiales et changement social : les effets sociaux de la rénovation » permettent alors d’aller de l’amont vers l’aval, et de saisir les enjeux liés au renouvellement urbain depuis la planification jusqu’aux conséquences sociales.

Donzelot, J. (dir.). (2012) À quoi sert la rénovation urbaine ? Presses universitaires de France.

En s’intéressant au Programme national de rénovation urbaine (PNRU) initié en 2003, les auteurs montrent que la rénovation urbaine ne s’accompagne pas d’une transformation de la composition sociale des quartiers, malgré les transformations du paysage physique qu’elles induisent.

L’ouvrage se divise en trois parties. La première donne une profondeur historique au processus de réhabilitation. La deuxième analyse les commentaires de professionnels ayant été impliqués dans des opérations de rénovation urbaine, afin de saisir les mécanismes qui limitent l’efficacité de ces projets en termes de mixité sociale en dépit de l’amélioration du bâti. Finalement, la dernière partie met en lumière le contraste entre les objectifs des promoteurs et les effets observés auprès des habitants de quartiers prioritaires. Cet ouvrage apporte un éclairage sur les limites d’une action exclusivement urbaine lorsqu’il s’agit d’intervenir face à des problèmes sociaux.

En savoir plus : Martinez, C. (2012). Jacques Donzelot (dir.), A quoi sert la rénovation urbaine ? Lectures, Les comptes rendus.

Driant, J.-C. (2016). Les politiques du logement en France (deuxième édition). La Documentation française.

Jazouli, A., & Rey, H. (2015). Pour une histoire politique de la politique de la ville. Éditions de l’Aube.

Le Doeuff, A.-K. (2017). Politiques de l’habitat : où en est-on ? Revue Sur-Mesure, 3.

Sauvayre, A., Leplaideur, J., Baronnet, J., & Vanoni, D. (2014). La gestion sociale des organismes HLM comme réponse aux nouveaux enjeux de société. Recherche sociale, 211, 48-89.

Habiter et rénover

Agence nationale pour la rénovation urbaine. (2015). Diversifier l’habitat des territoires en rénovation urbaine. Le guide pratique. Éditions de l’Aube.

Allen, B. (2008). Les différents espaces de l’habiter, la relation aux autres et la négociation d’enjeux identitaires : éclairages sur la construction et la place du sentiment d’exclusion et de ségrégation dans trois quartiers d’habitat social. Dans M.-C. Jaillet, E. Perrin, &F. Ménard (dir.), Diversité sociale, ségrégation urbaine, mixité (p. 123-144). Puca.

Allen, B., & Bonetti, M. (2018). L’Habiter, un impensé de la politique de la ville. Éditions de l’Aube.

Sarfaty-Garzon, P. (2002). Habiter. Dans M. Segaud, J. Brun, J.-C. Driant (dir.), Dictionnaire de l’habitat et du logement (p. 213-214). Armand Colin.

Stock, M. (2004). L’habiter comme pratique des lieux géographiques. Espacetemps.net, Works.

Stock, M. (2007). Théorie de l’habiter. Questionnements. Dans T. Paquot, M. Lussault é C. Younès (dir.), Habiter, le propre de l’humain. Villes, territoires et philosophie (p. 103-125). La Découverte.

Vallat, C., Lemarchand, N., & Lesourd, M. (2012) Introduction. Façons d’habiter les territoires de la ville d’aujourd’hui. Historiens & géographes, 419, 115‑117.

Vanoni, D. (2007). Quand le renouvellement urbain prend en charge la question sociale… Revue du Mauss permanente.

Dans cet article, Didier Vanoni se demande « comment [dans les « quartiers »] on peut s’employer à ce que tous les publics difficiles et/ou en difficultés puissent rejoindre la société dans ses aspirations collectives ? ».

Dès lors, il place « la question du politique dans la politique de la ville », et c’est à l’échelle de la ville que se résoudraient les problèmes sociaux. Elle devient « une catégorie de l’action publique qui se devait de produire de la régulation sociale ». D’ailleurs, historiquement, l’intervention sociale et urbaine dans les quartiers a été marquée par cette idée : le quartier était « l’espace de moyens dans lequel il fallait rassembler les conditions pour mettre en œuvre les instruments de régulation sociale qui faisaient défaut. » Son approche adopte une dimension critique, en montrant que réhabiliter le bâti peut simplement « rendre la misère invisible ». Il prône alors la remise sur le devant de la scène du projet social dans les interventions urbaines.

Quelques liens utiles et exemples

Agence nationale pour la rénovation urbaine

Banque des Territoires

Genevois, S. (2005, 18 juillet). Lyon-Confluence, un exemple de rénovation urbaine. Géoconfluences, dossiers régionaux. Consulté le 22 avril 2022.

Métropole Aix-Marseille-Provence

Serraf, H. (2017). Les Docks de Marseille : le nouveau cœur de la cité. Éditions de l’Aube.

Société du Grand Paris

Urban Regeneration (La Banque mondiale)

Leïly Hassaine-Bau

Enseignante-chercheuse, Groupe ESPI, laboratoire ESPI2R

Articles du même auteur

CC BY-NC-ND 2.0 FR sauf pour les figures et les visuels, pour lesquels il est nécessaire d'obtenir une autorisation auprès des détenteurs des droits.