Variation des résidences secondaires et occasionnelles

Ismaël N'daw

Citer cet article

Référence électronique

N'daw, I. (2023). Variation des résidences secondaires et occasionnelles. Dans S. Depraz (dir.), Analyse des besoins en logements en France à l’horizon 2030. Méthode et résultats. Mis en ligne le 05 décembre 2023, Cahiers ESPI2R, consulté le 27 février 2024. URL : https://www.cahiers-espi2r.fr/1262

Tout comme les logements vacants, les résidences secondaires peuvent être transformées en résidences principales et inversement. Ainsi, la variation de leur nombre impacte les besoins en logements. Cette mesure permet d’évaluer la production nécessaire afin d’assurer la fluidité du marché immobilier :

Image 100000000000056A000000ED26F200008B4CDDE2.jpg

Pour estimer le nombre de résidences secondaires et occasionnelles en 2030, l’idée initiale consistait à utiliser une extrapolation de tendance basée sur une croissance géométrique. Par ailleurs, au regard de leur évolution sur les périodes précédentes (cf. Annexe 2 p. 54), la démarche vise à projeter les onze prochaines années (2019-2030) à partir des onze précédentes (2008-2019) :

Image 1000000000000568000000F52A57FA24A6681FF9.jpg

Avec le taux géométrique de variation annuelle moyenne :

Image 1000000000000568000000CE934B9896596C0E24.jpg

Cependant, 864 communes présentent des valeurs manquantes car le nombre de résidences secondaires et occasionnelles était de zéro en 2008, ce qui rend impossible le calcul du taux de variation. Dans ces cas, remplacer le taux par zéro serait trompeur puisqu’il ne refléterait pas la véritable évolution du nombre de résidences secondaires et occasionnelles de ces communes. Par exemple, la commune de Bischwiller (67046) ne comptait aucune résidence secondaire et occasionnelle en 2008. Cependant, ce chiffre est passé à 12 en 2013 et à 40 en 2019. Appliquer un taux de variation de 0 % ne tiendrait pas compte de cette augmentation progressive et serait donc inexact.

Cette problématique concerne spécifiquement 542 des 864 communes mentionnées. Étant donné l’importance de ce nombre, il est préférable d’opter pour une extrapolation de tendance basée sur une croissance linéaire :

Image 100000000000056B000000F5FECF5F1A366F89FD.jpg

Avec la variation annuelle moyenne :

Image 100000000000056A000000CABA5E58FE5292A087.jpg

Comme indiqué dans le tableau 3, le besoin lié à la variation des résidences secondaires et occasionnelles s’élève à 417 551 résidences entre 2019 et 2030, soit 37 959 par an. Il est notamment concentré dans le Sud de la France, en particulier dans les Alpes, la Corse, la chaîne des Pyrénées ainsi que dans le Massif central (cf. Carte 3).

Tableau 3. Besoins en logements liés à la variation des résidences secondaires et occasionnelles sur la période 2019-2030

Tableau 3. Besoins en logements liés à la variation des résidences secondaires et occasionnelles sur la période 2019-2030

Carte 3. Besoins en logements liés à la variation des résidences secondaires et occasionnelles sur la période 2019-2030 (en % du parc de logements de 2019)

Carte 3. Besoins en logements liés à la variation des résidences secondaires et occasionnelles sur la période 2019-2030 (en % du parc de logements de 2019)

Carte 4. Projection du stock de résidences secondaires et occasionnelles pour 2030 selon le scénario B (en % du parc de logements de 2030)

Carte 4. Projection du stock de résidences secondaires et occasionnelles pour 2030 selon le scénario B (en % du parc de logements de 2030)

Tableau 3. Besoins en logements liés à la variation des résidences secondaires et occasionnelles sur la période 2019-2030

Tableau 3. Besoins en logements liés à la variation des résidences secondaires et occasionnelles sur la période 2019-2030

Carte 3. Besoins en logements liés à la variation des résidences secondaires et occasionnelles sur la période 2019-2030 (en % du parc de logements de 2019)

Carte 3. Besoins en logements liés à la variation des résidences secondaires et occasionnelles sur la période 2019-2030 (en % du parc de logements de 2019)

Carte 4. Projection du stock de résidences secondaires et occasionnelles pour 2030 selon le scénario B (en % du parc de logements de 2030)

Carte 4. Projection du stock de résidences secondaires et occasionnelles pour 2030 selon le scénario B (en % du parc de logements de 2030)

CC BY-NC-ND 2.0 FR sauf pour les figures et les visuels, pour lesquels il est nécessaire d'obtenir une autorisation auprès des détenteurs des droits.